Isabelle SZLACHTA, une âme d’artiste

24 février, 2008

SOIR

Classé sous Acryliques sur papier — Isabelle @ 10:00

 

Des soirs glacés, des soirs étranges, des soirs où les mâts ont des âmes.

SOIR dans Acryliques sur papier soir10

©Isabelle Szlachta, 2003, acrylique sur papier, disponible

 

6 Réponses à “SOIR”

  1. Gégé dit :

    Héhé… Il me semble l’avoir croisée quelque part hier soir, cette acrylique… Ce ciel qui s’embrase, un bien beau cadre pour errer sur une mer au repos. Tant que ce ne sont pas les voiles qui prennent feu! (vision apocalyptique! Qu’est-ce qui me prend ce matin, moi…)

  2. paindepices dit :

    Isabelle, quelle harmonie; le ciel légèrement rosé est très apaisant et adoucit ce soir glacé.
    Bonne nuit.

  3. Berlin dit :

    Des soirs glacés, des soirs étranges, où les mâts ont des âmes… et où je perds la mienne…
    Merci pour ton message…
    Pourqoi la colère doit-elle faire si mal ?
    Pourquoi aimer doit-il faire si mal ?
    Pourquoi le bonheur doit-il être faire si mal, repris par la Vie avec autant de violence ?
    Pourquoi ?
    Pourquoi toutes ces questions sans réponse, depuis la nuit des temps que l’Homme espère trouver un jour la clé…
    Isabelle

  4. Isabelle dit :

    Ta colère passera, Isabelle, quand tu auras repoussé au loin le poids de certains mots, de certains regards qui ont sali ton coeur.
    C’est douloureux, mais quand tu regarderas dans quelques temps celui qui prononçait ces mots et déposaient sur toi ces regards, tu ouvriras des yeux neufs sur lui, et tu verras que ces mots, ces silences et ces regards n’étaient rien d’autre que ses propres plaies avec lesquelles il t’a salie et blessée…
    N’oublie pas, n’oublie jamais Isabelle, n’oublie pas le printemps.
    Isa

  5. paindepices dit :

    Isabelle, je viens chez toi puiser un peu de sérénité; ces mots qui ne me sont pas adressés résonnent tellement en moi; tu sembles si forte!
    « N’oublie pas, n’oublie jamais, n’oublie pas le printemps »…, c’est revivifiant.

  6. Jack Tural dit :

    Il ne manque rien à ce soir glacé, rien de trop non plus… j aime le tourment des cieux, le calme sourd et captivant des eaux, leur fluidité qui laisse tant de place au rêve, et cette superbe maitrise qui force mon respect. je suis admiratif et ne m’en détache pas, il faut pourtant que j aille me coucher… C est presque cruel…

Laisser un commentaire

silvia-hohl |
Les Deux Dimensions... |
NoirLettre NoirMort RougeSang |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | arts multi facettes multi c...
| Les archives secrètes de Ve...
| la croac en image