Isabelle SZLACHTA, une âme d’artiste

  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2007

30 octobre, 2007

FIL D’EAU

Classé sous Aquarelles — Isabelle @ 23:35

 

 

Comme des fils tendus entre la mer et le ciel, des fils transparents où se posent les oiseaux…

FIL D'EAU dans Aquarelles 30_oct10

Aquarelle partagée avec « Kabelle », Par Bonheur

© Aquarelle Isabelle Szlachta, 2006

SE LEVER TARD

Classé sous Des instants...,Eclats de mots,Nouvelles,Photographies — Isabelle @ 0:05

 

 

SE LEVER TARD dans Des instants... aube10

C’est presque toujours quand on peut se lever tard qu’on se réveille tôt.

Un rayon de soleil discret se promène sur le mur blanc.

Dehors on entend les goélands, au loin, comme au travers des nuages de coton.

On sort doucement le nez de la couette. L’air frais et un peu vif venant du dehors se glisse au creux de la gorge jusqu’au plus profond du corps encore assoupi.

On sent cette fraîcheur un peu pétillante qui voudrait pénétrer plus loin encore, mais on respire un peu plus doucement. On attrape juste, furtivement, le parfum iodé du petit matin, avec parfois une pointe de café… et on se cache doucement sous la couette.

La chaleur de la nuit est encore là contre chaque parcelle de peau.

(suite…)

28 octobre, 2007

LE CIEL S’EST NOYE

Classé sous Eclats de mots,Photographies,Poèmes — Isabelle @ 20:01

LE CIEL S'EST NOYE dans Eclats de mots toi10

© Texte et photo Isabelle Szlachta, « Des brassées de braises », ed La Bruyère

 

25 octobre, 2007

REPOS

Classé sous Dessins,Eclats de mots,Poèmes — Isabelle @ 23:37

La solitude, toujours, revient dans les mêmes traces. Silencieuse, gravée sur notre histoire, comme pour mieux appréhender le monde. Un long repos sous une terre gelée. Une petite mort. Avant l’heure. Cette solitude se glisse, dans les mêmes empreintes, dans les mêmes couleurs, les mêmes lumières, de toile en toile, de mot en mot.

Toujours les mêmes notes. Le même parcours intérieur. Le même voyage.

REPOS dans Dessins expo2011

© Dessin décembre 2003 et texte Isabelle Szlachta, décembre 2004, des Brassées de braises, ed La Bruyère, Paris

 

 

16 octobre, 2007

IL PLEUT…

Classé sous Eclats de mots,Photographies — Isabelle @ 22:26

Ecouter la mélodie secrète d’une goutte d’eau. Ecouter sa musique lointaine à travers les vitres. Ecouter son ombre… Saisir sa transparence…

IL PLEUT... dans Eclats de mots vase_310

Photo © Isabelle Szlachta

6 octobre, 2007

NAITRE AU MONDE

Classé sous Acryliques sur papier — Isabelle @ 0:00

 

 

Naître au monde sur des chemins de pierres, et marcher sur un arc-en-ciel pour mieux prendre le vent. Là….

NAITRE AU MONDE dans Acryliques sur papier expo2012

Acryliques et encres sur papier © Isabelle Szlachta, 2004, disponible

 

3 octobre, 2007

PENOMBRE

Classé sous Des instants...,Eclats de mots,Photographies,Poèmes — Isabelle @ 16:30

 

 

Je ne sais pas ce que j’attends mais j’attends… La pénombre du soir donne une belle couleur à cette attente. Quand la nuit est assez là pour entourer le bruyant de feutre doux, alors, je cueille dignement la lumière et je la glisse, de toute douceur, de toute clarté, sur du papier… J’attends ces instants là, majestueux, ce vacarme fracassant du silence de la nuit qui vient éclabousser ma palette d’une multitude de sons accumulés. Raccourci entre le coeur et la couleur. Entre les sons et les formes. Sans s’encombrer de mots.

Sans fioritures inutiles.

 

  PENOMBRE dans Des instants... aout_210

 

© Photo et texte Isabelle Szlachta, extrait des « Brassées de braises »

1 octobre, 2007

DU CIEL BLEU ET DES REGARDS

Classé sous Dessins,Eclats de mots,Poèmes — Isabelle @ 12:54

Dans notre histoire, il n’y a rien que du ciel bleu.

Du ciel bleu et des regards.

Clairs et transparents.

Vivants contre des heures mortes.

Des regards qui prennent tout leur temps parce qu’ils ont tout leur temps.

Des regards limpides et empourprés qui s’égarent.

Des regards arrondis.

Des regards de l’aube.

Des regards qui m’enlèvent, au bout d’un battement de cil ou deux.

Des regards frissonnants.

Des regards patients.

Des regards de pluie.

Des regards sacrés.

Qui recouvrent tout sur leur passage.

Des regards glacés qui annoncent et garantissent le retour du printemps.

Dans notre histoire, il n’y a plus de ciel, plus de bleu, que des diamants…

DU CIEL BLEU ET DES REGARDS dans Dessins expo2010

©Dessin et texte Isabelle Szlachta, extrait des « brassées de braises », éditions La Bruyère

silvia-hohl |
Les Deux Dimensions... |
NoirLettre NoirMort RougeSang |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | arts multi facettes multi c...
| Les archives secrètes de Ve...
| la croac en image